Formation initiale

Les jeunes qui choisissent de poursuivre leurs études en formation initiale bénéficient des avantages du statut étudiant.

Pour candidater pour un programme en formation initiale vous pouvez vous pré-inscrire en ligne ou appeler directement l’ISE afin de fixer un entretien d’admission.

La formation initiale implique:

  • un nombre plus important de cours qu’en alternance
  • la mise en pratique des acquis théoriques lors des stages et des actions professionnelles (en plus des travaux pratiques)
  • l’acquittement de frais de scolarité
  • une journée par semaine d’immersion professionnelle

La formation initiale permet:

  • d’avoir un job étudiant en dehors des cours
  • de bénéficier d’une carte étudiante donnant droit notamment à des réductions

Quelle est ma couverture sociale en formation classique/initiale ?

Le régime étudiant de la Sécurité sociale concerne toutes les personnes de 16 à 28 ans qui sont inscrites dans un établissement supérieur public ou privé ayant reçu un agrément de l’État.

Cependant, certaines personnes ne sont pas obligées de s’affilier à ce régime. Il s’agit :

  • des personnes qui dépendent du régime général de la Sécurité sociale car elles ont une activité professionnelle parallèlement à leurs études
  • les personnes qui sont ayants droit de leur conjoint, concubin ou partenaire d’un PACS
  • les personnes dont les parents dépendent d’un régime spécial de la Sécurité sociale (marine marchande, banque de France…).

A noter : jusqu’à 20 ans, l’affiliation au régime étudiant de la Sécurité sociale est gratuite. Ensuite, elle devient payante. Pour l’année universitaire 2012-2013, le montant de la cotisation est de 207 euros.

Quelles sont les prestations assurées par le régime étudiant de la Sécurité sociale ?

Le régime étudiant de la Sécurité sociale couvre les accidents du travail et maladies professionnelles pour :

  • les cours suivis en atelier ou laboratoire ;
  • les stages dès lors qu’ils sont obligatoires et non rémunérés.

NB : On considère comme non rémunéré, un stage pour lequel l’étudiant ne perçoit pas de gratification supérieure à 12,5% du plafond horaire de la sécurité sociale.

Quelle réglementation pendant mon stage en entreprise ?

Aucun stage ne peut être conclu pour un remplacement provisoire de salarié, pour un emploi saisonnier, pour un surcroît d’activité ou pour occuper un emploi permanent. Par ailleurs, la convention de stage – convention signée entre l’établissement scolaire ou universitaire, l’entreprise et le stagiaire – doit comporter 11 mentions. Parmi ces mentions, on relèvera la définition des activités confiées au stagiaire, la durée hebdomadaire maximale de présence du stagiaire dans l’entreprise, le montant de la gratification, la liste des avantages offerts, le régime de protection sociale, les conditions dans lesquelles les responsables du stage assurent l’encadrement, les modalités de résiliation du stage.

A quelle rémunération ai-je droit pendant mes stages ?

Une gratification est obligatoire pour les stages de plus 2 mois – (soit 12,5 % du plafond horaire de la sécurité sociale c’est-à-dire 436,05 € par mois pour 35 heures hebdomadaires). Seule la partie excédant cette limite est soumise aux cotisations et contributions salariales et patronales. On notera également que cette gratification est due au stagiaire sans préjudice du remboursement des frais engagés pour effectuer le stage et des avantages offerts, le cas échéant, pour la restauration, l’hébergement et le transport, qu’elle est due à compter du premier jour du premier mois de stage et versée mensuellement.

Pour en savoir plus : www.urssaf.fr

Comment financer mes études ?

Une journée par semaine peut être dédiée à un job étudiant qui peut aider au financement des études. Le responsable Orientation & Formation de votre institut est là pour vous accompagner dans votre recherche de financement et notamment dans la recherche d’emplois étudiants. Consultez nos offres de jobs étudiant.